Législatives en Suède : l’extrême-droite au coude-à-coude avec la gauche sortante

Posted on

Face au parti démocrate sortant, s’est construit un bloc inédit entre la droite et l’extrême droite. Le résultat final pourrait se jouer à un ou deux sièges seulement.

Un nouveau pays européen avec un gouvernement appuyé par l’extrême droite, ou un troisième mandat pour la gauche ? La Suède finit de voter dimanche 11 septembre après une campagne au suspense maximal et au scénario inédit, dominée par la criminalité et l’inflation. Jamais jusqu’à ces législatives la droite traditionnelle suédoise n’avait envisagé de gouverner avec l’appui direct ou indirect des Démocrates de Suède (SD).

Pourtant, selon les résultats partiels la gauche sortante en Suède est au coude-à-coude avec le bloc inédit entre la droite et l’extrême droite au terme d’élections législatives dont le résultat final pourrait se jouer à un ou deux sièges.

Alors que les sondages sorties des urnes donnaient une petite avance à la gauche, la droite appuyée par l’extrême droite des Démocrates de Suède (SD) obtiendrait la majorité absolue de 175 sièges contre 174 au camp de la gauche, sur la base des voix dépouillées vers 23h15 portant sur les deux tiers des bureaux de vote.

À VOIR AUSSI – Elections en Suède: «Cela va faire de nous un pays différent au sein de l’Europe», analyse un spécialiste

Le parti nationaliste longtemps paria

Longtemps paria, le parti nationaliste et anti-immigration est en passe selon les sondages de rafler une deuxième place jamais atteinte et de devenir la première formation d’un nouveau bloc des droites. «Nous voulons faire partie du gouvernement, nous verrons ce soir si ce sera possible», a déclaré aux journalistes leur leader Jimmie Åkesson, en patientant dimanche après-midi dans une longue queue pour voter à Stockholm.

À lire aussiEn Suède, la droite radicale aux portes du pouvoir

La Première ministre sortante, la sociale-démocrate Magdalena Andersson, espère, elle, rester au pouvoir en s’appuyant sur un ensemble «rouge-vert», pour un troisième mandat de quatre ans d’affilée pour la gauche.

La campagne a été dominée par des thèmes susceptibles de favoriser l’opposition de droite : criminalité et règlements de comptes meurtriers de gangs, flambée des prix des carburants et de l’électricité, problèmes d’intégration… Mais la solide popularité de Magdalena Andersson, dont la cote de confiance dépasse celle de son rival conservateur Ulf Kristersson, ainsi que l’épouvantail de l’extrême droite, plaident en faveur de la gauche.

La veille, lors de son dernier jour de campagne, la dirigeante de 55 ans s’était dite «inquiète d’un gouvernement complètement dépendant des Démocrates de Suède». Les deux dernières semaines de campagne ont vu les SD, menés pour la cinquième élection par Jimmie Åkesson, dépasser les Modérés dans les sondages, autour de 19-21%, soit un nouveau record. Immigration importante ces dernières années et graves problèmes lancinants de bandes criminelles ont nourri le parti.

349 sièges à pourvoir

Le poste de Premier ministre revient traditionnellement en Suède au premier parti de l’alliance victorieuse. Si SD espère des ministères, les autres partis de droite sont réticents à l’avoir au gouvernement, préférant l’avoir en appui au Parlement.

À gauche aussi, la forme exacte d’un exécutif sorti des urnes reste empreinte d’incertitudes, avec des désaccords entre partis de Gauche et du Centre. Mais selon les politologues, une crise politique semblable à celle qui avait suivi les élections de 2018 – quatre mois pour former un gouvernement – est peu probable, les camps étant mieux délimités.

La victoire de la droite appuyée par l’extrême droite ouvrirait une nouvelle ère politique pour la Suède, qui doit prendre la présidence tournante de l’Union européenne le 1er janvier et finaliser sa candidature historique à l’Otan – soutenue également par les droites.

Un total de 349 sièges sont attribués à la proportionnelle aux partis réalisant au moins 4%. Pour être investi, un Premier ministre ne doit pas avoir 175 voix ou plus contre lui, mais pas nécessairement une majorité absolue en sa faveur.

À VOIR AUSSI – Suède: la Première Ministre «inquiète» par la poussée de l’extrême droite à l’approche de l’élection nationale

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services